Malgré l’apparition d’outils de traduction assistée par ordinateur, la traduction humaine n’a jamais été aussi sollicitée et les domaines d’application aussi variés. Quels sont les différents types et leurs usages ?

Traduction littéraire, discrète, mais exigeante

Discipline minutieuse, la traduction littéraire traite de textes de fiction, d’essais ou encore de contenus attraits aux sciences humaines. Un traducteur littéraire passe davantage de temps sur le fond d’un texte source, sur sa cohérence terminologique stylistique, afin de recréer à l’identique la voix de son auteur original dans une langue cible. Bien plus qu’un passionné de littérature, il s’applique à faire ressortir le style, les subtilités et le rythme d’un ouvrage.

Traduction spécialisée, pointilleuse et variée

Destinées à un public bien défini et avec une durée de vie plus courte que les littéraires, les traductions spécialisées exigent un savoir précis et étendu dans un secteur professionnel particulier.

La traduction technique s’adresse aux domaines tels que l’industrie, l’ingénierie ou la mécanique. Elle inclut, entre autres, les modes d’emploi, les schémas, les procédés, les brevets, les fiches produit, les rapports d’experts, les manuels de procédures, les normes et protocoles, les cahiers des charges.

Basée sur des connaissances en économie et en finance, la traduction financière implique l’analyse et la compréhension de business plans, de bilans, de comptes de résultat, de plans et de budgets de trésorerie, d’émissions d’actions, de notes de conjoncture, d’opérations, etc.

La traduction juridique de documents nécessite une expérience solide en droit et législation pour pouvoir s’occuper d’assignations, de jugements, de contrats internationaux, d’actes d’état civil et administratif, de statuts, d’assemblées générales ou d’assermentation.

Vaste, la traduction scientifique demande un réel travail de recherches et de vérification de contenus de type publications, revues, magazines, comptes rendus, rapports d’études ou projets de recherche.

En traduction médicale et pharmaceutique, les traducteurs professionnels ont encore moins le droit à l’erreur. Ils font donc face à des textes spécifiques et complexes nécessitant d’importantes connaissances techniques. À savoir, les rapports d’examen, les manuels, les articles, les procédures, les autorisations de mise sur le marché (AMM), les notices ou encore les packagings.

La traduction informatique et web touche l’ensemble des composants d‘un site internet ou d’un logiciel. Le traducteur travaille donc dans le respect des formats, des codes et des usages du web. Elle comprend les notices d’utilisateurs, les pages web, les catalogues et mises à jour produits, les fichiers informatiques, les infographies, etc.

Destinée à promouvoir une entreprise ou un service à l’international, la traduction commerciale et marketing a pour but de convaincre. C’est pourquoi le ton, les expressions employées ainsi que l’analyse des besoins et des attentes du public visé demeurent primordiaux. Celle-ci se concentre, notamment, sur les supports de communication, les études, les packagings et les publications internes.

Afin d’accompagner les voyageurs dans un pays où leur langue maternelle n’est pas forcément parlée, la traduction touristique se focalise sur les aspects temporels, culturels et linguistiques. Guides de voyages, documentations ou brochures de présentation, pour rester pertinents, ces documents sont sujets à des modifications fréquentes.