Afin de s’adapter en continu aux lois et aux règlements en vigueur dans un pays, la traduction d’actes juridiques et de documents administratifs implique des processus rigoureux. Quelle différence y a-t-il entre traduction assermentée et certification ?

Traduction assermentée vs certification : Une valeur juridique semblable aux documents officiels

Effectuée par un traducteur-expert assermenté auprès de la Cour d’Appel, de la Cour de Cassation ou du Tribunal de Grande Instance de Paris, une traduction assermentée est une traduction certifiée semblable à un document original. Aussi appelée « traduction jurée » ou « traduction certifiée », une fois réalisée, elle possède la même valeur juridique qu’un document officiel aux yeux de la Justice et des autorités administratives françaises ou étrangères.

Afin d’obtenir la mention de « traduction certifiée conforme à l’original », une traduction assermentée s’accompagne systématiquement d’un numéro unique d’enregistrement, du cachet, de la date et de la signature du traducteur assermenté. La traduction assermentée concerne différents types de documents : état civil, scolaire, juridique, administratif, travail, commercial, transport ou encore technique.

La certification, une phase d’authentification

Dans certains pays étrangers, des démarches complémentaires peuvent être demandées en plus de l’assermentation d’une traduction, telles que la certification, l’apostille ou la légalisation auprès d’une Chambre de commerce et d’Industrie (CCI). À ne pas confondre avec le terme de « traduction certifiée », la procédure de certification permet de vérifier que l’expert traducteur est bien agréé par une autorité judiciaire.

Contrairement à la réalisation d’une traduction assermentée qui ne demande que les compétences d’un traducteur-expert, la certification fait appel à une tierce personne pour authentifier la traduction effectuée. Validée auprès d’un notaire ou d’une Mairie, la certification permet également de s’assurer que la traduction assermentée d’un document correspond parfaitement au texte original.

Des traducteurs-interprètes experts reconnus

La traduction assermentée demande d’importantes connaissances en termes de linguistique, de terminologie et de législation. Également soumise à une déontologie et des règles précises, elle implique le respect d’une charte de qualité et de la mise en page des textes traités. Reconnus comme « traducteurs-interprètes experts », les traducteurs en charge d’une traduction assermentée deviennent de véritables experts judiciaires et travaillent soit en agence de traduction, soit en indépendants.

Pour toute demande de traduction assermentée du français vers une langue étrangère, vous pouvez vous renseigner sur la législation du pays destinataire auprès d’une ambassade, d’un consulat ou du Ministère des Affaires Étrangères (MAE). Pour trouver des traducteurs assermentés dans votre région vous avez la possibilité de consulter la liste des traducteurs-experts, inscrits sur le site de la Cour de Cassation de France.