La traduction des expressions juridiques et techniques à destination du public est très précise et spécifique à chaque langue. Voici quelques terminologies juridiques en français, anglais et allemand traduites et analysées en fonction de la langue d’origine. Découvrez aussi les erreurs de traduction à éviter absolument !

 

Éviter l’approximation dans la traduction des termes juridiques français

Certains termes juridiques français sont à privilégier dans le droit français tels que les « dispositions d’une loi » ou encore « les stipulations d’un contrat, d’un accord » pour un document. Pour les décisions juridiques, on écrit « les décisions du Conseil d’État » par exemple.

Il est déconseillé en revanche d’utiliser les verbes et adverbes généraux « décliner », « concerner » ou encore « effectuer » dans les traductions de textes juridiques. En effet, le terme « décliner » est relatif à un verbe et non une règle. Le verbe « effectuer » quant à lui s’applique pour un calcul et n’est pas un terme juridique.

Certaines expressions par ailleurs sont à utiliser avec précaution dans le domaine de la traduction juridique. C’est le cas de « notamment ». À utiliser lorsque l’on apporte un détail, une précision.

On écrit également « cas échéant » contrairement à « éventuellement ». Cela signifie : « s’applique sous certaines conditions ».

Pour aller plus loin :
Le site de traduction juridique IATE (Interactive Terminology for Europe) propose la traduction de termes juridiques de l’Union-Européenne et de la Suisse : http://iate.europa.eu

 

Éviter l’approximation dans la traduction des termes juridiques anglais-français

Certains termes de la langue anglaise dans la pratique de traduction juridique sont à traduire en français avec précaution, car leur signification finale peut varier de leur sens initial.

Le terme Subpoena duces tecum, utilisé dans le droit américain et issu du latin signifie « une injonction à présenter ». Le Lexique juridique du Conseil de l’Europe traduira cette expression par « ordonnance » dont le sens est plus approximatif.

Le terme juridique Debarment, très courant aux États-Unis, signifie « Exclusion », « Suspension » et non « Forclusion » selon ce même Lexique juridique du Conseil de l’Europe. Sa traduction dans les documents juridiques sur internet et dans les dictionnaires unilingues a un sens plus large. À traduire donc avec prudence, car il peut prêter à confusion et favoriser les approximations.

La traduction juridique de Refoulement a évolué dans l’histoire du droit et le système juridique. Ce terme signifiait autrefois le refoulement des étrangers à la frontière puis ensuite le fait qu’un étranger se voit refuser le droit de séjour en France…

Le Dictionnaire de droit international public de Jean Salmon et le Dictionnaire pratique du droit humanitaire de F.Bouchet-Saulnier expliquent bien les différences de sens de ce mot.

 

La traduction des termes juridiques allemands-français

Certains termes dans la traduction juridique de l’allemand vers le français ont un sens précis. C’est le cas de « Kampfgericht » qui signifie « duel judiciaire », « SchraubenZieher » se traduit par « producteur de vis » ou encore « LitisKontestation » qui signifie « réponse du défendeur au tribunal ».

Le « Deutsches Rechtworterbuch » (DRW) est le dictionnaire juridique de termes allemands de référence. Il comporte plus de 90 000 articles sur 20 000 colonnes. Chaque année environ un millier d’articles sont rajoutés par des scientifiques. Il réunit ainsi 16 volumes de 120 000 articles environ.

Le site internet https://www.linguee.de/ est quant à lui un traducteur juridique disponible aussi sur téléphone portable.

Au regard des spécificités de la traduction juridique et technique, il s’agit donc d’un travail sur le texte à manier avec prudence.

Il est recommandé de bien choisir les dictionnaires et traducteurs juridiques afin d’éviter les approximations. Il est possible également de faire appel à une agence de traduction juridique pour des services de traduction juridique en anglais et allemand, ou encore solliciter un service de traduction viavia des professionnels de la traduction juridique en freelance. Avant de traduire un texte juridique, la vérification des compétences de votre prestataire est de mise pour éviter les écueils !